En couple ou célibataire, le confinement rend les relations amoureuses compliquées pour tous. Compliqué mais pas impossible. Comment faire lorsqu’on est éloigné de notre partenaire ? Ou comment apprendre à vivre avec lui 24/24 heures ? Pour les célibataires, les applications de rencontres enregistrent une montée de leurs utilisateurs et un changement d’utilisation de leur part. Explication.

l'amour à l'épreuve du confinement

La dure séparation forcée des couples

Pour diverses raisons, il n’était pas possible pour des couples d’être confinés ensemble. Ils doivent donc faire face à une séparation forcée qui est loin d’être évidente. « Lorsque nous sommes amoureux et que nous ne sommes pas avec notre moitié, c’est compliqué, surtout quand ce sont des questions de santé comme en ce moment » explique Magali Bours, thérapeute en analyse psycho-organique. Chaque situation est différente : pour certains la relation sera renforcée, pour d’autres il est possible que la relation s’arrête.

Pour la thérapeute, notre façon de vivre une séparation est liée à notre séparation avec notre mère, plus jeune : « C’est la séparation où la mère de l’enfant n’est plus son seul repère parce qu’il découvre l’extérieur et la vie sociale ». Elle précise que « tout au long de notre vie, nous avançons avec cette séparation et nous nous construisons avec. En fonction de cela, chaque personne vit des séparations totalement différentes. C’est comme un retour à l’origine ».

Couples confinées ensemble : savoir respecter les espaces

Se retrouver confiné avec son conjoint n’est pas un mode de vie dont la plupart des couples sont habitués. En temps normal, chacun à sa propre vie en dehors du foyer : le travail, les amis non communs, le sport… Mais désormais cet autre monde s’est mis en pause. Alors il faut prendre de nouvelles habitudes. Comment faire ? « Le confinement crée l’idée de « nous sommes ensemble et nous devons être ensemble » et c’est compliqué car cela enlève la liberté, l’indépendance, le plaisir de se retrouver et d’avoir des choses à se raconter… Il est important que chacun trouve son espace personnel, professionnel et psychique, même dans les petits appartements. Et ensuite, chacun doit respecter l’endroit de l’autre. C’est l’équilibre entre trouver son espace dans l’espace de l’autre et sans l’envahir pour autant »

Mais être ensemble pendant cette période n’a pas que des mauvais aspects. « Cette période permet aussi d’accueillir l’autre dans ce qu’il est, de comprendre et d’accepter comment il est au plus profond de lui même » continue Magali Bours. Et supporter cette période difficile avec la personne qu’on aime permet de resserrer les liens, d’être un soutien pour chacun et peut-être de découvrir de nouvelles facettes de l’un et de l’autre.

Les sites de rencontres fonctionnement autrement

Le confinement peut être vu comme un temps propice à l’isolement mais pourtant les applications de rencontres telles que Happn et Tinder ont enregistré une augmentation de leurs utilisateurs après « l’annonce choc » passée. Par exemple, le 29 mars, l’application Tinder a enregistré son plus grand nombre de Swipe quotidiens de tous les temps : plus de 3 milliards. La thérapeute Magali Bours explique ce changement par le fait que beaucoup ont mis « leur célibat en stand-by au départ parce qu’il était question de santé et cela a provoqué beaucoup d’angoisse et de difficulté rien que pour soi. Mais à un moment donné cet effet est passé et la solitude revient ».

Selon un sondage du 9 mars 2020 d’Happn, les méthodes d’utilisation ont également changé : 43% des utilisateurs trouvent des méthodes différentes pour remplacer les dates habituellement en face à face. Par exemple, beaucoup ont recours à un premier rendez-vous en appel vidéo. Et 70% des utilisateurs prennent plus de temps pour discuter et connaître la personne avant de se lancer dans une possibilité de relation. Un chiffre qui plaît à beaucoup car 62% pensent que cela permet de créer un lien plus fort. Même constat pour Tinder, qui note une augmentation de 23% des conversations quotidiennes et de leur durée.

Chacun prend désormais le temps de savoir si l’autre a les mêmes goûts, les mêmes attentes, les mêmes valeurs et principes… Le signe d’un retour à l’essentiel ? « C’est prendre le temps d’échanger avec l’autre parce que nous avons du temps et c’est partager des choses que nous n’aurions peut-être jamais partagées avant. Ce confinement ouvre de nouvelles perspectives et fait tomber des barrières. Et puis, prendre le temps de parler avec quelqu’un et d’apprendre à le connaître ne coûte rien. Il est possible que dans trois semaines, cela ne le fera plus ou peut-être que c’est un vrai coup de coeur virtuel. Et peut-être qu’en face, cela ira ou peut-être pas. Il y a tellement de scénarios possibles » explique Magali Bours.

Et l’après confinement ?

La vie après le confinement reste encore floue et tout ne rentrera sûrement pas dans l’ordre tout de suite. Cependant, si toutes ces relations marchent après le confinement « c’est évident qu’elles seront solides. De toute manière, cette période teste les relations : soit il les renforce soit il les met à mal » confirme la thérapeute.

Cette période d’isolement peut nous permettre aussi de nous poser les bonnes questions : « Qu’est-ce qui est essentiel pour moi ? » ; « Oui, je veux être avec quelqu’un mais avec qui ? » ; « Pourquoi j’en ai envie »…

Malgré tout, Magali Bours constate que « c’est un appel à l’humanité et à l’amour. C’est ce qui a de remarquable dans ce confinement : se sentir exister et vivant ».

Références

     #Restezchezvous

     #Sauvezdesvies


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.