Comment savoir si l’on est vraiment amoureux ?

Se demander si l’on est amoureux est une question qui peut paraître simple mais qui est loin de l’être. Ce sentiment bouscule ce qui passe dans nos émotions, dans notre corps, dans notre cerveau et crée un véritable feu d’artifice. Mais quels sont les signes qui montrent que nous sommes vraiment épris ? Décryptage.

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore » disait le philosophe Pascal. L’amour est un sentiment -presque- inexplicable. « Quand nous tombons amoureux, nous ne savons pas pourquoi. Ce sentiment naît inconsciemment d’une voix, d’une odeur, d’un toucher qui mettent en place quelque chose d’incontrôlable. Cela fait miroir à des expériences sensorielles, déjà vécues dans le lien d’attachement à la mère. C’est ce qui donne naissance au sentiment de l’amour » définit Magali Bours, thérapeute en Analyse Psycho-Organique. Mais au de-delà de cette alchimie inconsciente, il n’est pas toujours évident de savoir si l’on est réellement amoureux.

Se demander si l’on est amoureux est déjà un signe

« Il n’y a pas de question type pour savoir si l’on est amoureux. Pour moi, être amoureux, c’est ressentir une forte excitation émotionnelle et sensorielle quand nous sommes en contact de celui qu’on aime, puis une vague de déprime à son départ. C’est le seul signe de l’amour » plaide la thérapeute.

Une chose est certaine : nous ne nous posons pas de questions par hasard. Le simple fait de se demander si l’on est amoureux de notre partenaire est déjà une question importante : « Cependant, s’interroger sur nos sentiments ne permet pas toujours de savoir si on est amoureux. Pour être sûr de ce que l’on, il faut écouter, ressentir toutes les vibrations de son cœur dans son corps » assure la thérapeute.

Le feu d'artifices des émotions

Plus qu’une question de mental, le fait de tomber amoureux se manifeste physiquement.« Lorsque nous tombons amoureux, un feu d’artifice physiologique se manifeste dans notre corps et dans notre esprit, le besoin de sécurité affective, le désir physique et le plaisir sexuel décrypte la thérapeute. C’est la chimie de l’amour : un mélange de différentes hormones qui sont essentielles (ocytocine, testostérone, endorphine…). Elles vont avoir un impact direct et vont prendre place dans notre cerveau. Et nous sentons que quelque chose se bouscule en nous ».

C’est à ce moment-là que nous parlons de « coeur qui a ses raisons que la raison ignore » : l’esprit et le corps perdent totalement le contrôle, laissant alors le coeur prendre toute la place sur la situation. « Le coeur est un organe vivant, qui s’exalte et qui ancre en nous une profonde affection vers celui qu’on aime » continue Magali Bours. 

Les manifestations corporelles révèlent nos émotions

Plusieurs signes ne trompent pas et sont de réels indicateurs d’une passion amoureuse :

-    Les papillons dans le ventre (souvent décrit comme une chaleur dans le ventre)

-    les mains moites

-    le rythme cardiaque qui s’accélère

-    les pupilles dilatées

-    une forte attirance sexuelle

-    l’exaltation

-    l’euphorie

-    l’envie de toujours être avec l’être aimé parce qu’on ressent un manque dès que l’on n’est pas avec lui…

Lorsqu’une personne nous fait ressentir tous ces phénomènes, ou du moins une grande partie d’entre eux, c’est un signe qui ne trompe pas : on est épris d’elle.

Quand l’être aimé envahit nos pensées

Le sentiment amoureux est aussi vécu à travers une sorte d’obsession, dans la limite du correct : penser à cette personne tout le temps, voir celle-ci partout, avoir des irruptions d’images mentales très fortes et incontrôlées…

Nous voulons également tout savoir sur l’être aimé : de son film préféré à ce qu’il aime déjeuner le matin. Nous pouvons l’écouter parler pendant des heures et trouvant que tout ce qu’il dit est intéressant (ou presque), parce que c’est simplement lui qui le raconte.

Ces obsessions traduisent le besoin de faire connaissance avec l’être aimé. Elles révèlent des sentiments qui vont bien plus loin que la simple amitié ou l’attirance.

Attirance ou amour ?

On les croit synonymes, il n’en est rien : l’attirance précède le sentiment amoureux. On peut même dire qu’elle l’engendre. La première est éphémère et superficielle, le second perdure et s’amplifie.

La rencontre avec une personne qui nous séduit peut« donner place à un simple désir sexuel ou à un désir fort d’attachement. Si ce dernier s’exprime réellement, ce n’est pas seulement de l’attirance. »explique la thérapeute. Impossible de tomber amoureux sans être attiré par l’autre. Mais s’arrêter à cette première étape ne permet pas de fonder des bases solides pour une relation durable : il faut un désir d’attachement.

 

L’amour peut être un sentiment complexe, déroutant, qui bouscule notre quotidien, nos habitudes. Et c’est d’ailleurs ce qui rend ce phénomène beau et amène à le décrire comme un feu d’artifice à la fois sensoriel, émotionnel et corporel. Finalement, il n’y a pas besoin de se poser trop de questions pour savoir si l’on est amoureux, mais tout simplement de laisser son coeur parler.


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.