Face à la déprime Covid, les achats compulsifs augmentent

Thérapie à distance

Ces Français ont comblé le vide et l'ennui laissés par le confinement par des commandes compulsives sur Internet. Au point parfois de développer des troubles de l'achat.

Les troubles compulsifs de l'achat font souvent l'objet d' un vide inconscient, un besoin pressant  de remplir un manque non identifié.

Lorsque la compulsion s'active en soi, une multitude d'émotions apparaissent. Lorsque  ce trouble se manifeste, l'état est modifié, passant de la phase d'euphorie engendrée par l'excitation, l' obsession et la satisfaction qui dérive rapidement à la phase dépressive avec un ressenti de culpabilité de l'achat.

La compulsion transformera les émotions positives en émotions négatives, laissant place à la honte, le regret, la perte de confiance, la perte de l'estime de soi, la peur, la tristesse et   l'angoisse.. 

Ce qu'il faut retenir de ce trouble présenté c'est qu'il est  souvent associé à d'autres troubles, tels que le trouble alimentaire, hyperémotivité, l'addiction, hypersensibilité, la depression ..  Ce trouble est un symptôme, celui d'une problématique plus ancienne souvent liée a l'enfance.  Lorsque la problématique est reconnue, accueillie et réparée, le symptôme disparaît peu à peu.

La méthode que je pratique, l'Analyse Psycho-Organique, permet d'aller à l'origine du problème afin de soulager les maux et finalement parvenir à s'en défaire.

Reconnaitre son trouble pour mieux le comprendre afin de s'en défaire.

Les mécanismes de ce trouble.

Le trouble d'achat compulsif a une fonction inconsciente: celle de gérer une émotion négative en cherchant à générer une émotion positive dans l'instant.

Les  déclencheurs sont fréquemment liés à un état émotionnel tel que la colère, la frustration, l'anxiété, le découragement, le manque de plaisir...

La personne cherche  à combler le vide inconscient par l'achat, ce qui apaise l'émotion négative ou permet de rechercher du plaisir dans l'achat compulsif.

Se reconnaitre avec ce trouble et demander de l'aide.

Ce qui est précieux pour tous les gens atteints de ce trouble compulsif est de ne pas le nier. Il est nécessaire de l'accepter en conscience pour s'en responsabiliser et s'en défaire. La thérapie est fondamentale et va permettre de  comprendre les différents mécanismes inconscients qui se sont mis en place. 

Il est essentiel pour se faire aider et de se faire accompagner dans un processus de guérison.

Magali Bours, psychothérapeute à Paris 11

Consulation sur rdv ou par visioconférence 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.